renard_herisson

A tous les hérissons et renards : Excellente année 2016 !

Dans son célèbre essai « Le Hérisson et le Renard », Isaiah Berlin, philospohe et historien anglais, divisait le monde entre ces deux animaux.

Le renard est une créature astucieuse capable d’imaginer une myriade de stratégies complexes pour attaquer furtivement le hérisson. Rapide et rusé, le renard a tout du vainqueur.

De son côté, le hérisson ne paie pas de mine. Il se contente d’entretenir son nid et de se dandiner toute la journée en recherche de nourriture.

Le renard attend silencieusement le moment opportun pour attaquer le hérisson. Celui-ci vaque à ses affaires et emprunte son itinéraire habituel, droit vers le renard.

« Ha, ha ! Je t’ai eu ! » pense le renard. Il surgit d’un bond, vif comme l’éclair.

Le petit hérisson, sentant le danger, lève les yeux au ciel en soupirant : « Encore ! Il n’apprendra donc jamais ? »

Se mettant alors en boule, le hérisson se transforme en une sphère parfaite hérissée de piquants pointés dans toutes les directions.

Le renard voit son attaque échouer piteusement. Battant en retraite vers la forêt, il commence à élaborer une nouvelle stratégie d’approche.

Cette bataille entre le hérisson et le renard se reproduit chaque jour et, en dépit de la ruse supérieure du renard, c’est toujours le hérisson qui gagne.

« Si le renard sait beaucoup de choses, le hérisson n’en sait qu’une, mais elle est très importante »

Pour Isaiah Berlin, les renards envisagent le monde dans toute sa complexité. Ils poursuivent plusieurs objectifs en même temps. Ils sont éparpillés et se déplacent à plusieurs niveaux. Ils n’intégrent jamais leur réflexion dans un concept général ou une vision d’ensemble.

Les hérissons simplifient un monde complexe en une idée organisationnelle unique, un principe de base ou concept, qui unifie et guide chaque chose.

Quelle que soit la complexité du monde, un hérisson réduit tous les défis et dilemmes aux idées simples (pratiquement simplistes) d’un hérisson.

Mais les hérissons ne sont pas stupides ! Bien au contraire. Ils comprennent que l’essence d’une profonde perspicacité est la simplicité. Leur esprit perçant leur permet de discerner des schémas sous-jacents en voyant au-delà de la complexité.

Les hérissons voient l’essentiel et ignorent le reste.

Les entreprises et les managers qui parviennent à un certain niveau d’excellence et d’accomplissement sont tous, à un degré ou à un autre, des hérissons.

Jim Collins, auteur du livre De la performance à l’excellence a utilisé cette parabole pour créer le concept du hérisson. Ce concept définit l’excellence d’un individu ou d’une organisation en croisant trois dimensions :

  1. Ce qui me passionne, ce qui me fait vibrer, ce qui a du sens pour moi (pour nous)
  2. Ce que je fais mieux que la plupart des autres personnes, mes talents, ce qui me rend unique
  3. Ce qui est rentable pour moi : économiquement et énergétiquement (20% d’efforts pour 80% de résultats)
    Concept Hérisson

Concept Hérisson
Nous avons tous en chacun de nous un côté renard et un côté hérisson.

Pour vous même et/ou votre entreprise, qui choisissez vous de nourrir et de faire grandir pour cette nouvelle année ?

Sur cette phrase à méditer ou à partager, nous vous souhaitons une excellente année 2016 pleine de ….(complétez par VOS désirs et VOS besoins)

Rémi & Dominique
Organisateurs de rencontres entre renards et hérissons

PS : Les ateliers de l’ESCALE arrivent très bientôt. C’est quoi donc ? Une journée d’atelier en petit groupe pour expérimenter et avancer sur votre coté hérisson.

PPS : Sauvez la date ! La prochaine soirée dîner-conférence sera le mardi 15 mars 2016. Plus d’informations à venir.

Posted in Informations and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.